les mères

série 6 x 52’
écrit par Pablo Léridon

Lyon, novembre 1918. Alors que les soldats reviennent du front, Augustine apprend que son mari, Pierre, est mort à quelques heures de l’Armistice. Quelques mois plus tard, alors qu’elle a perdu son emploi, elle est mise à la porte par sa belle-famille. Pour pouvoir subvenir à ses besoins et à ceux de son fils, Augustine trouve un poste dans le restaurant d’une ancienne employeuse, Marie-Léa. Très vite, ses talents culinaires sont reconnus par son entourage, et une ambition naît chez elle : ouvrir son propre restaurant.

Mais dans l'entre-deux guerres, les femmes ont encore un statut de mineur et ne peuvent ouvrir un commerce. Augustine devra demander de l’aide à Barnabé, le fils de la famille bourgeoise pour qui elle travaillait avant son mariage, un jeune homme privilégié qui compte profiter des talents de la jeune femme. Mais elle pourra aussi compter sur l’aide d’Anna, une jeune réfugiée italienne qui ne s’intéresse que peu à la cuisine mais rêve elle aussi d’avoir un endroit à elle, ainsi que de Brahim, un tirailleur sénégalais coincé à Lyon qui l’aidera à s’affirmer auprès des ouvriers de la ville.

Avec le soutien du CNC, de la PROCIREP et de l'ANGOA.